Perte de cheveux : quand faut-il s'inquiéter ?

DOSSIER CONSEIL - Le phénomène de la perte des cheveux est une réalité que vivent 75% des hommes et 20% des femmes au quotidien.

La perte de cheveux est un phénomène tout à fait naturel. Chacun de nous naît avec un capital de cheveux qui diminue au fil du temps. Les cheveux se renouvellent constamment en suivant un cycle : ils poussent, meurent puis tombent.

Tout d'abord, il convient d'identifier son type de chute de cheveux

Que ce soit sous votre douche, en vous brossant ou en vous coiffant les cheveux, ou simplement en changeant vos vêtements, vous perdez irrémédiablement des cheveux sans même vous en rendre compte : ces chutes sont simplement le résultat des cycles du renouvellement naturel des cheveux.

Il existe deux grands types de chute de cheveux : 

  • La chute réactionnelle : essentiellement féminine, il s’agit d’une chute qui touche tout le crâne, liée notamment à un changement hormonal, d’environnement, ou une période de stress, et qui se régule le plus souvent d’elle-même. 

  • La chute progressive : essentiellement masculine, la masse capillaire diminue progressivement, et ce de façon localisée. Ainsi les tempes se creusent chez les hommes, la raie s’éclaircit chez les femmes. Aussi appelée alopécie androgénétique, elle est souvent le fruit d’un bagage héréditaire qui programme la chute des cheveux.

Ensuite, comprendre les causes de sa perte de cheveux

La perte de cheveux, progressive ou réactionnelle, peut survenir à tout moment et résulter de diverses causes, telles que :

  • Une perte saisonnière : Le plus souvent à l’automne ou en hiver, il arrive que les cheveux se fragilisent à cause des agressions extérieures accumulées pendant l’été (UV, sel de mer, chlore…)

  • Le stress : Une période intense de stress peut influencer le système pilaire.

  • La prise de médicaments : Certains coagulants ou des traitements contre le cancer peuvent causer la chute de cheveux.

  • Les désordres hormonaux : Chez les femmes, la chute de cheveux peut arriver après l’accouchement sous l’effet du décroissement du taux de certaines hormones. A la ménopause également, les cheveux sont fragilisés.

  • La génétique : Chez les hommes, l’hérédité est le plus souvent en cause, la calvitie androgénétique étant liée aux androgènes, soit les hormones mâles.

Enfin, s'intéresser à la durée depuis laquelle les cheveux tombent 

Une chute de cheveux temporaire dure environ trois mois. Si elle se prolonge au-delà de six mois et s'accompagne d'une perte de densité capillaire, c'est à ce moment là qu'il faut commencer à s'inquiéter et consulter un spécialiste sans attendre.

Prenez également rendez-vous auprès d'un spécialiste du cheveu si vous constatez que la perte de cheveux est localisée à un endroit bien précis. Il est important de consulter rapidement pour traiter le bulbe précocement et éviter l'épuisement des cycles capillaires. 

Le test de traction pour vérifier s'il faut s'inquiéter d'une perte de cheveux

Si vous doutez encore, réalisez ce test simple : passez votre main dans votre chevelure et séparez-les à la manière d'un peigne. Combien de cheveux restent entre vos doigts ? Si la réponse est plus de 20, vous pouvez commencer à vous inquiéter. 

 

Il est plus simple de freiner la chute de cheveux que de stimuler la repousse, c’est pourquoi il est recommandé d’agir en prévention, en adoptant une hygiène de vie saine, avec une alimentation équilibrée, une prise de compléments alimentaires et des produits spécialisés pour freiner la chute et favoriser la repousse.

  • Chute de cheveux

    Protocole Repousse Cheveux

    Chute de Cheveux Progressive 3-en-1

    Prix habituel 49,90€
    Prix soldé 49,90€ Prix habituel 49,90€
    Chute de cheveux
  • Chute de cheveux

    Shampoing Antichute

    Shampoing Antichute

    Prix habituel 17,90€
    Prix soldé 17,90€ Prix habituel 17,90€
    Chute de cheveux
Retour au blog

Nous vous recommandons également